Comprendre le BDSM : Bondage, Domination et Discipline, Soumission et Sadisme et Masochisme.

Lorsque nous entendons parler de BDSM, des centaines de questions nous viennent à l’esprit. Beaucoup sont sans réponse claire, par manque d’information ou par simple ignorance des bases réelles. Il s’agit d’un monde fondé sur la confiance, l’abandon mutuel et, bien que cela puisse sembler un peu déplacé, sur la liberté de ses praticiens.

BDSM c’est quoi ?

BDSM signifie : Bondage, Domination et Discipline, Soumission et Sadisme, et enfin Masochisme. Ces termes recouvrent les différentes pratiques qui sont effectuées. Cependant, au-delà des pratiques, il s’agit d’une philosophie de vie que beaucoup pratiquent librement et de manière plus que satisfaisante.  Il faut noter qu’il existe deux rôles principaux dans ce monde, le rôle du Dominant ou Dominé, c’est-à-dire celui qui dirige l’activité et celui du soumis, qui obéit aux différentes directives. Ainsi, si vous êtes un homme voulant être dominé, vous avez besoin d’une femme dominatrice. Ces pratiques doivent toujours respecter le code SSC, Safe, Sane & Consensual. Ce qui signifie que toute activité doit être menée de manière sûre, raisonnable et consensuelle.

Comment se déroule la séance ?

Une séance nécessite plusieurs étapes pour être menée à bien. Auparavant, il doit y avoir un contact entre les différents sujets, où les parties ne vont pas seulement stipuler quels types de pratiques sont ou ne sont pas à leur goût, mais aussi où sont leurs limites. Celles-ci ne peuvent être franchies en aucun cas.

Pendant la séance, le Dominant sera en charge des différentes activités, mais il y a toujours un feedback entre les différentes pratiques. La communication doit être fluide et sincère. Pour cela, on utilise un code couleur qui sera verbalisé pendant la séance afin d’informer l’autre partie de l’état dans lequel se trouve la partie soumise. “Vert” signifie que tout est correct, que la pratique s’avère satisfaisante et agréable, “Jaune” signifie que la partie soumise a déjà atteint sa limite. L’activité devient désagréable, elle n’y trouve aucune satisfaction sexuelle ou commence à dépasser les limites qu’elle peut supporter. A ce stade le Dominant doit être extrêmement prudent avec son activité. Et enfin “Rouge” qui indique la fin totale de la pratique, quelque chose ne va pas. Le Dominant doit immédiatement mettre fin à la pratique et s’assurer du bien-être de la partie soumise.

Le suivi

Enfin, il y a ce qu’on appelle le suivi, qui est d’une extrême nécessité et doit être assuré. On peut le définir comme le moment qui se produit entre le Dominant et la partie soumise après avoir terminé une session. Les deux partagent leurs expériences pendant la session, en essayant de revenir à un état émotionnel optimal après les émotions vécues en session. Le Dominant doit traiter les différentes blessures que la partie soumise a subi si nécessaire.

Ce ne sont là que quelques-unes des nombreuses choses qu’il faut garder à l’esprit dans le cadre du BDSM. Toute activité pratiquée doit toujours l’être de manière sûre, raisonnable et consensuelle. Si vous n’y êtes pas préparé, soit par manque de connaissances, soit par indisposition à cet égard, n’essayez pas de la pratiquer.